….Schedule ..Horaire ….

….6:30 PM ..18 h 30 ….
….Arrival ..Arrivée ….

….7 PM .. 19 h ….
….Presentations & Concert ..Présentations et concert ….

….8:30 PM ..20 h 30 ….
….Dinner Reception ..Réception et souper ….

….Dress Code ..Tenue vestimentaire ….
….Cocktail & Business Attire, Black Tie Optional ..Cocktail et tenue de ville, cravate noire optionnelle ….

….Valet Parking available ..Stationnement avec valet disponible ….


….Program ..Programme ….

….Georg Friedrich Haendel: Ombra Mai Fu (Serse) ..Georg Friedrich Haendel : Ombra Mai Fu (Serse) ….
….Rose Naggar-Tremblay, mezzo-soprano (Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal), Orchestre de l'Agora, Nicolas Ellis, conductor ..Rose Naggar-Tremblay, mezzo-soprano (Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal), Orchestre de l'Agora, Nicolas Ellis, chef ….

….Wolfgang Amadeus Mozart: Sinfonia Concertante in E-flat Major, K.364 ..Wolfgang Amadeus Mozart : Symphonie concertante en mi bémol majeur, K.364 ….
….Andrew Wan, violin, Yukari Cousineau, viola, Orchestre de l'Agora, Nicolas Ellis, conductor ..Andrew Wan, violon, Yukari Cousineau, alto, Orchestre de l'Agora, Nicolas Ellis, chef ….

….Ludwig Van Beethoven: Symphony No. 6 in F major, Op. 68, “Pastoral” ..Ludwig Van Beethoven : Symphonie nº6 en fa majeur, op. 68, « Pastorale » ….
….Orchestre de l’Agora, Nicolas Ellis, conductor ..Orchestre de l’Agora, Nicolas Ellis, chef ….


Notes

George Frideric Handel

….Born: Halle, February 23, 1685 ..Né à Halle, 23 février 1685 ….
….Died: London, February 14, 1759 ..Mort à Londres, 14 février 1759 ….

….Ombra Mai Fu (Serse) ..Ombra Mai Fu (Serse) ….

….Also widely known as Handel’s Largo, the aria “Ombra mai fu” is, in fact, from the opera Serse. First performed in London on April 15, 1738, this three-act opera set in 480 BCE is based in part on the story of Emperor Xerxes I. As was often the case in Handel’s time, the title role was sung by a castrato, which explains why in the present day it is a trouser role (sung by a woman dressed as a man). Various twists, turns, and lovers’ entanglements form the backdrop of this opera that combines a variety of styles—both comic (certain melodies were derived from London street music) and tragic. Contrary to what one might imagine, Xerxes does not sing the famous aria “Ombra mai fu” to the opera’s heroine but rather to… a plane tree (sycamore)! The opera was a failure—only five performances were given—but the sublime “plane tree aria” has remained a perennial of the opera repertoire… to our great delight! ..Souvent connu sous le titre de Largo de Haendel, l’air « Ombra mai fu » est en fait tiré de l’opéra Serse. Créé à Londres le 15 avril 1738, cet opéra en trois actes est basé en partie sur l’histoire de l’empereur Xerxès 1er ayant vécu en 480 av. J.-C. Comme bien souvent à l’époque de Haendel, le rôle-titre était confié à un castrat, ce qui explique que de nos jours le rôle soit tenu par une femme déguisée en homme. De nombreuses péripéties et imbroglios amoureux constituent la toile de fond de cet opéra mêlant différents registres, tantôt comiques (certaines mélodies seraient des chansons de rue de Londres) et tantôt tragiques. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas pour l’héroïne de l’opéra que Xerxès chante le célèbre air « Ombra mai fu » mais bien pour un… platane! L’opéra fut un échec — seulement cinq représentations furent données — mais le sublime « air du platane » est demeuré un incontournable du répertoire lyrique pour le plus grand plaisir de nos oreilles! ….

….English translation ..Traduction française ….

….Never was nature’s ..Il ne fut jamais d'ombre ….
….own shade more beloved ..D'un arbre ….
….or sweetly treasured ..Aussi chère et aimable, ….
….than thine. ..Plus douce que la tienne. ….
….Lovely growing emeralds, ..Belles émeraudes florissantes, ….
….Tender, beautiful branches, ..Branches tendres et belles, ….
….May the importunate torments ..Que les tourments importuns ….
….Of whirlwinds or storms ..Des tourbillons et des tempêtes ….
….Never afflict your precious peace, ..Ne viennent jamais troubler votre douce paix ….
….Nor rapacious southern gale profane you. ..Et que l'Auster rapace n'arrive jamais à vous profaner ….
….Never was nature’s own shade... ..Il ne fut jamais d'ombre… ....

….Words in Italian ..Paroles en italien ….

Ombra mai fu
di vegetabile
cara ed amabile,
soave più.
Bei smeraldi crescenti,
frondi tenere e belle,
di turbini e procelle
importuni tormenti
non v'affliggano mai la dolce pace,
né giunga a profanarvi Austro rapace.
Ombra mai fu...


Wolfgang Amadeus Mozart

….Born: Salzburg, January 27, 1756 ..Né à Salzbourg, 27 janvier 1756 ….
….Died: Vienna, December 5, 1791 ..Mort à Vienne, 5 décembre 1791 ….

….Sinfonia Concertante in E-flat Major, K.364 ..Symphonie concertante en mi bémol majeur, K.364 ….

I. Allegro maestoso
II. Andante
III. Presto

….Very popular in Paris starting around 1770, the sinfonia concertante genre was consistent with French audiences’ taste for “spirited conversation among instruments.” Having resided in both Paris and Mannheim—two important musical centres of the time—, Mozart was able to achieve a stunning synthesis of the gallant French style and German orchestration in this sinfonia concertante for violin and viola, written in 1779. The background to the work’s composition remains mysterious. Who did Mozart write it for? According to musicologists Brigitte and Jean Massin, it was dedicated to virtuoso violinist Fränzl, a member of the orchestra in Mannheim. Others claim that Mozart, fond as he was of the viola, an instrument he also played very well, may have composed the score in the hope of performing it himself. ..Très à la mode à Paris à partir de 1770, la symphonie concertante correspondait alors au goût des Français pour la « conversation galante entre instruments ». Ayant séjourné à Paris et à Mannheim, deux pôles musicaux importants de l’époque, Mozart réalise une stupéfiante synthèse entre le style galant français et l’orchestration allemande dans cette symphonie concertante pour violon et alto écrite en 1779. Le contexte entourant la composition de l’œuvre reste mystérieux. Pour qui Mozart l’a-t-il écrite? Selon les musicologues Brigitte et Jean Massin, elle aurait été dédiée au violoniste virtuose Fränzl, membre de l’orchestre de Mannheim. D’autres affirment que Mozart, affectionnant particulièrement l’alto et en jouant d’ailleurs très bien, aurait composé la partition dans le but de l’interpréter lui-même. ….

….Tuned a semitone sharper, the viola plays a role equal to that of the violin. Conversing and accompanying each other, the two soloists are more partners than rivals here. The Allegro opens with an orchestral introduction that, surprisingly, sets out a number of themes that will not be repeated later on. The entry of the two soloists, in unison, marks the beginning of the true sonata form. The Andante that follows is movingly melancholic; the violin and viola converse as the orchestra provides subtle and delicate accompaniment. The Presto finale takes the form of a lively sonata rondo. There are no real developments or modulations, but its abundance of themes gives it an energy imbued with irresistible joie de vivre. ..Accordé un demi-ton plus haut, l’alto y occupe un rôle égal à celui du violon. Dialoguant, s’accompagnant, les deux solistes sont ici davantage complices que rivaux. L’Allegro s’ouvre par une introduction orchestrale qui expose de façon surprenante plusieurs thèmes qui ne seront pas repris par la suite. L’entrée des solistes à l’unisson marque le début de la véritable forme sonate. L’Andantino qui suit touche par sa profondeur mélancolique.  Le violon et l’alto y dialoguent sur un accompagnement tout en finesse de l’orchestre. Dansant, le Presto final est de forme rondo-sonate. On n’y retrouve pas de réel développement ni de modulations, mais son abondance thématique apporte un dynamisme teinté d’une irrésistible joie de vivre.. ….


Ludwig Van Beethoven

….Born: Bonn, December 17, 1770 ..Né à Bonn, 17 décembre 1770 ….
….Died: Vienna, March 26, 1827 ..Mort à Vienne, 26 mars 1827 ….

….Symphony No. 6 in F major, Op. 68, “Pastoral”..Symphonie nº6 en fa majeur, op. 68, « Pastorale » ….

I. Allegro ma non troppo. ….“Awakening of cheerful feelings on arrival in the countryside” ..« Éveil d’impressions joyeuses (ou agréables) en arrivant à la campagne » ….
II. Andante molto mosso. ….“Scene by the brook” ..« Scène au bord du ruisseau »
….
III. Allegro. ….“Merry gathering of country folk” ..« Réunion joyeuse de paysans »
….
IV. Allegro. ….“Thunderstorm” ..« Orage, tempête »
….
V. Allegretto. ….“Shepherd's song. Cheerful and thankful feelings after the storm” ..« Chant des pâtres, sentiments de contentement et de reconnaissance après l’orage »
….

….On December 22, 1808, the Viennese audience at Theater an der Wien was witness to a truly historic musical event. Not only did the concert program include excerpts of Beethoven’s Mass in C minor, it also featured his Fantasy for piano and his fifth and sixth symphonies! Subtitled the “Pastoral Symphony or Recollections of Country Life,” the Sixth Symphony received a rather lukewarm reception at the time, with the audience deeming the second movement to be much too long. While Beethoven himself wrote the “programmatic” content for each of the movements, he specified that it should be “left to the listener to find the situation; all painting in instrumental music, if pushed too far, is lost.” ..Le 22 décembre 1808, le public viennois du Theater and der Wien est convié à un véritable événement musical historique. Non seulement le programme du concert comprend des extraits de la Messe en do mineur de Beethoven, mais également sa Fantaisie pour piano et ses cinquième et sixième symphonies! Sous-titrée « Symphonie pastorale ou souvenir de la vie à la campagne », la Sixième symphonie reçoit alors un accueil plutôt tiède, le public jugeant le deuxième mouvement beaucoup trop long. Bien que Beethoven ait lui-même écrit des indications de « programme » pour chacun des mouvements, il précise qu’il faut « laisser le soin à l’auditeur de trouver la situation ; toute peinture, dès qu’elle est poussée trop loin dans la musique, perd. » ….

….Consisting of five movements—the last three of which are interlinked—, the symphony opens with the violins playing a light and pleasant theme whose rhythms serve as the base material for the entire movement. In the Andante that follows, the babbling brook is illustrated by the undulations of the strings, with the exception of the first violins, which play a gentle melody. Beethoven also mentions three bird calls in the score: nightingale (flute), quail (oboe), and cuckoo (clarinet). A “merry gathering of country folk” then takes place to the rhythms of popular dances before the “storm” breaks. Tremolo strings over rumbling basses and a few bolts of lightning from the woodwinds build up to a violent tutti punctuated with rolling thunder from the timpani. The storm subsides with a theme played by the second violins and the oboes. Finally, the storm gives way to more pleasant weather in the last movement, consisting of a theme and variations. ..Construite en cinq mouvements – dont les trois derniers sont enchaînés –, la symphonie s’ouvre par un thème léger et paisible aux violons dont la rythmique servira de matériau de base à tout le mouvement. Dans l’Andante qui suit, les murmures du ruisseau sont illustrés par les ondulations des cordes à l’exception des premiers violons qui, eux, chantent une tendre mélodie. Beethoven mentionne également l’intervention de trois chants d’oiseaux sur la partition : le rossignol (flûte), la caille (hautbois) et le coucou (clarinette). Une « joyeuse réunion de paysans » se déroule ensuite sur des rythmes de danses populaires avant que l’« orage » n’éclate. Des trémolos aux cordes sur un grondement des basses et quelques éclairs de bois mènent à un violent tutti marqué par le tonnerre des roulements de timbales. La tempête se calme enfin avec un thème joué aux deuxièmes violons et au hautbois. Finalement, l’orage fait définitivement place au beau temps dans le dernier mouvement conçu comme un thème et variations. ….